Préparatifs de la présidentielle 2020 : La CENI lance la formation des formateurs des membres des démembrements

actualites

Ce samedi 4 juillet, dans les perspectives de l’organisation de la prochaine élection  présidentielle, la CENI a lancé la formation des formateurs des membres des démembrements dans un réceptif hôtelier de Conakry. L’objectif général est de former et de renforcer les capacités opérationnelles des membres des démembrements de la CENI. Les objectifs spécifiques sont de faciliter la maitrise par les démembrements : de l’Organe de Gestion des Elections OGE ; de la CENI et ses Démembrements ; des Rôles et Responsabilités de la CENI, de ses Démembrements et des Autres Acteurs dans la Gestion des Différentes Etapes  et Opérations du Processus Electoral ; des Elections et des  Modes de Scrutins en Guinée. De faciliter la compréhension des démembrements sur les enjeux et défis du chronogramme de la prochaine élection présidentielle. Il faut rappeler que la mise en place de ces démembrements est une étape indispensable pour l’exécution du chronogramme devant mener à l’organisation de l’élection présidentielle. La formation des  membres des démembrements se justifie alors par le fait que  la remobilisation des membres des démembrements de la CENI va conduire à la nomination des nouveaux membres qui pourraient ne pas avoir des connaissances requises pour une bonne conduite du processus électoral.

Cette session de formation durera quatre jours (4 au 7 juillet 2020) et regroupe 76 participants. Il y aura deux formateurs par circonscription électorale. Les deux premiers jours (4 et 5 juillet) sont consacrés aux modules concernant les membres des démembrements et les deux derniers jours (6 et 7 juillet), les modules concernant les membres des CAERLE.

Avant la séance d’ouverture, un des participants a présenté les condoléances de tous les formateurs à la CENI suite au décès de l’ancien président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé.

Dans son discours d’ouverture de la formation, le vice-président de la CENI, Bano Sow, a suggéré au département Formation qu’au prochaine séance de formation que les participants d’aujourd’hui puissent être des formateurs des formateurs, que cela ne soit pas tout temps la CENI qui forme les formateurs. Il estime que cela permettra d’évaluer le travail que la CENI fait au niveau des formateurs. « Je souhaite que nous mettions tout notre cœur, notre foi à assimiler, mais surtout à prendre l’engagement que je ne suis pas cette formation pour la journée d’aujourd’hui, je ne suis pas cette formation pour le travail qu’on va simplement me confier cette fois-ci, mais je suis cette formation pour pouvoir participer à améliorer le processus électoral en Guinée », a conclu le vice-président de la CENI.

Le Directeur du département Formation et Education civique, David Camara, a indiqué que cette formation est le coup d’envoi du chronogramme électoral présenté aux acteurs impliqués dans le processus électoral en Guinée. « Nous avons proposé la date du 18 octobre pour l’organisation du 1er tour de l’élection présidentielle de 2020. Pour faire ce travail, il y a des étapes par lesquelles il faut passer. Ces étapes sont entre autres la révision des listes électorales et cette révision se fait avec l’appui des démembrements de la CENI qui sont les chevilles ouvrières à l’intérieur du pays. Pour que ce travail soit bien fait, il faut que ces gens-là soient bien formés. C’est pour cela que nous avons commencé par la formation d’abord des formateurs des membres des démembrements et les formateurs des membres des commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE) », a-t-il planté le décor. Même que la CENI a décidé cette fois-ci de faire en sorte que ceux qui sont les formateurs des membres des démembrements soient encore les mêmes personnes qui vont former les membres des CAERLE.

Le chef service administratif et technique du département Formation, Macka Diallo, est revenu sur les différents modules qui seront dispensés au cours des quatre jours. Les modules pour la formation des membres des démembrements vont porter sur : l’OGE (Organe de gestion des élections, les définitions, le type d’OGE et les principes directeurs auxquels les OGE sont soumis. « Nous avons un module qui porte sur la CENI et ses démembrements, notamment le cadre légal et institutionnel, des démembrements de la CENI et leurs devoirs vis-à-vis des acteurs sur le terrain, des rôles et responsabilités de la CENI, de ses démembrements et des autres acteurs, de la révision des listes électorales jusqu’à la proclamation des résultats provisoires par la CENI. Il y aura également un module sur le mode de scrutin en Guinée ». En ce qui concerne les membres des CAERLE, les modules vont porter sur la révision des listes électorales de façon globale, quels sont les électeurs qui sont concernés pour cette révision ? Pour le cas des nouveaux électeurs, le cas des électeurs à radier, le cas des mineurs qui se fera au site central.

Souana Doré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *