CENI : Le Commissaire Kabinet Cissé, Président intérimaire !

actualites

Dans un arrêt rendu ce lundi 4 mai, la Cour constitutionnelle a constaté le décès du Président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé. L’alinéa 3 et suivant de l’article 11 de la loi 044 AN du 05 juillet 2018, portant modification de certaines dispositions de la Loi L/2012/016/CNT du19 septembre 2012, portant création, organisation, attributions et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), stipule que : « En cas d’empêchement consécutif au décès, à la démission ou à toute autre cause d’empêchement définitif du Président, il est procédé dans les quinze jours (15) jours à son remplacement dans les mêmes conditions que celles de sa désignation, pour le reste du mandat de Commissaire. Il est procédé dans les huit (8) jours de ce remplacement, à l’élection d’un nouveau Président parmi les Commissaires issus de la Société Civile. Pendant cette période, l’intérim est assuré par le doyen d’âge parmi les Commissaires issus de la Société civile. Le doyen des Vice-présidents préside la séance de l’Assemblée plénière consacrée à l’élection du nouveau Président ».

En application de cet article, l’autre unique représentant de la société civile au sein de la CENI, le commissaire Kabinet Cissé, par ailleurs Directeur du département Formation et Education civique, assure l’intérim de la Présidence de l’institution électorale pour un délai de 15 jours.

Les regards sont tournés vers l’Ordre national des avocats ou le barreau de Guinée qui doit désigner le remplaçant de Me Amadou Salif Kébé pour qu’une nouvelle élection soit organisée entre les seuls représentants de la société civile.

Souana Doré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *