Audience : Le Président de la CENI reçoit le groupe des cinq

actualites

Dans le cadre des préparatifs des prochaines élections législatives, le groupe des cinq a été reçu ce mardi 18 juin par le Président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé, entouré des commissaires. Ledit groupe des cinq est composé des ambassadeurs de la CEDEAO (Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest), de l’Union européenne (UE), du Système des Nations Unies (SNU), des Etats-Unis d’Amérique et de la France.

Au sortir de leur entretien qui s’est tenu à huis clos, le Président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé, s’est réjoui de la visite ainsi que de la qualité des échanges qui ont toujours existés entre son institution et les partenaires techniques et financiers. Ses hôtes étaient venus s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs des prochaines législatives, notamment la question de mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier électoral. « Comme à leur habitude, le groupe des cinq est venu s’enquérir des nouvelles à la CENI. Avant d’aller à Kindia, nous nous sommes retrouvés avec eux pour discuter des perspectives concernant l’organisation des élections législatives en République de Guinée. Il était question en ce moment- là de savoir à quel moment, on peut organiser ces élections ».  La mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier électoral a été évoqué ainsi que la révision des listes électorales qui doit se faire de façon très approfondie le tout dans le but de l’organisation efficiente des législatives. « Nous avons fait savoir à nos visiteurs que tout se passe normalement même si la CENI manquait un peu de ressources. Tous les programmes sont en train d’être exécutés », a-t-il rassuré. Il a informé les diplomates du recrutement en cours au niveau des marchés publics d’un cabinet d’ingénierie qui devra fournir une solution complète de gestion du site central de la CENI. Le Dossier d’Appel d’Offres (DAO) pour le recrutement de l’opérateur chargé de la révision des listes électorales est en cours de rédaction avec bien sûr le concours de spécialistes puisque c’est une question d’ordre technique. « Pour la première fois, la Guinée va avoir son propre logiciel de gestion de base de données électorales (pour le dédoublonnage facial, le dédoublonnage par iris, le dédoublonage par empruntes digitales et le dédoublonnage par alpha numérique). Cela nous permet de dire au peuple de Guinée que notre base va avoir les mêmes caractéristiques que les autres bases de données à l’international. Ledit logiciel sera désormais une propriété de l’Etat guinéen que la CENI va utiliser. Une grande première pour notre pays ».

Me Salif Kébé dit avoir la promesse du groupe des cinq pour accompagner la Guinée, surtout la CENI comme à leur habitude et attendent les requêtes de la CENI pour réagir. Même qu’ils ont promis aussi de revenir à chaque étape du processus pour échanger avec son institution.

Alhassane Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *