Discours intégral du Président de la CENI à la clôture des travaux de la retraite de Kindia du 30 avril au 5 mai 2019

actualites

DISCOURS DE MONSIEUR LE  PRESIDENT DE LA CENI  A LA CLOTURE  DES TRAVAUX DE LA  RETRAITE DE KINDIA DU 30 AVRIL AU 05 MAI 2019

 

Madame le Gouverneur de la région de Kindia,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Départements ministériels et des Institutions Républicaines,

Mesdames et Messieurs les Représentants des pays amis et des organisations internationales partenaires,

Mesdames et Messieurs les Responsables des Partis politiques et de la Société Civile,

Mesdames et Messieurs les Commissaires de la CENI,

Mesdames et Messieurs les Assistantes et

Assistants techniques de la CENI,

Distingués invités,

Chers participants,

Après six (06) jours de travaux intenses, nous voici au terme de notre retraite. Avant d’en venir à la riche et abondante moisson, je voudrais m’acquitter d’un devoir, celui d’adresser mes sincères félicitations à l’ensemble des participants.

Je veux commencer par les Commissaires de la CENI qui ont dû renoncer à des moments de récupération, voire bravé la fatigue et de nombreuses nuits blanches pour peaufiner les documents importants à l’agenda de notre rencontre.

Vous avez pu observer la vivacité de certains échanges entre Commissaires. Croyez-moi, ce n’était point le fait de divergences insurmontables, mais plutôt la manifestation d’un épuisement, conséquence des nuits blanches auxquelles nous avons dû consentir afin de rendre disponibles les documents techniques et harmoniser nos vues.

 

Chers collègues Commissaires,

Vous venez de donner la preuve que vous avez parfaitement conscience du volume de travail qui nous attend ; des défis et enjeux majeurs qui s’attachent aux prochaines élections dont nous avons la conduite des opérations et l’entière responsabilité devant la Guinée.

Vous avez également administré la preuve qu’une nouvelle CENI est en place, qu’elle essaie de construire un esprit d’équipe avec une vision commune et des objectifs communs. Parce que vous êtes convaincus que c’est seulement ensemble que nous gagnerons.

Je voudrais rassurer à la fois les Commissaires et l’opinion, que la CENI veillera jalousement sur son indépendance. Elle y veillera d’autant plus qu’elle tire cette légitimité de la loi.

Et, elle entend exercer cette indépendance dans toutes ses attributions et toute la plénitude du terme : que ce soit en matière de définition de chronogramme ou de gestion de fichier électoral ou toute autre question d’ordre technique sur lesquelles elle est totalement légitime.

Toutefois, elle poursuivra la démarche de concertation et la recherche de consensus en tant qu’exigence du processus électoral. Mais elle souhaite détenir  en tout temps, la responsabilité de la méthode sur l’ensemble des questions électorales et ne saurait transiger avec la moindre interférence en la matière.

Bien entendu, les élections étant des questions à incidences assez sensibles, la CENI rassure quant-à son esprit d’ouverture.

 

Mesdames et Messieurs ;

Je veux aussi exprimer au nom de la CENI, ma reconnaissance aux leaders politiques de la mouvance présidentielle et de l’opposition ; aux acteurs de la société civile et aux partenaires techniques et financiers ; aux représentants des pouvoirs publics et des institutions républicaines.

En effet, des honorables députés ont quitté l’hémicycle en pleine session ;  des distingués membres d’institutions, des cadres de direction, des leaders de plateformes ont dû déléguer une partie de leur responsabilité pour nous honorer de leur présence et enrichir de leur expertise nos débats. Je vous exprime à tous mes sincères remerciements.

Je veux enfin dire toute ma  satisfaction aux assistantes et assistants techniques ainsi qu’au pool de secrétaires de la CENI et tous les autres pour leur présence efficace et assidue à nos côtés.

 

Chers participants,

Grace à vous tous et à vos contributions, nous sommes arrivés à bon port sous la conduite délicate et avisée de Monsieur Oloko, le Facilitateur des travaux de notre retraite.

Mon cher Gilbert,

Votre modestie en souffrira sans doute. Néanmoins, permettez-moi, de vous exprimer la gratitude infinie de la CENI.

Vous avez été conciliant quand il l’a fallu ; vous avez su avec habilité nous ramener à la raison quand les échanges ont tourné au vif.

Vous avez été ferme quand il le fallait pour garantir la courtoisie dans les propos et la discipline des débats. Encore merci pour le grand art que vous avez sorti.

Madame le Gouverneur de la région de Kindia,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Maire,

Distingués invités,

Nous sommes arrivés au terme de nos travaux ponctués par plusieurs plénières des Commissaires de la CENI et de nombreux ateliers.

Les Commissaires ont pu examiner au cours des différentes plénières, certaines questions relatives à l’organisation et au fonctionnement de notre institution. Ils ont esquissé des contenus pour les différents services ; ils ont aussi échangé sur les meilleurs voies et moyens pour assurer le succès de toutes les opérations électorales.

Quant-aux deux principaux ateliers, ils ont porté sur :

La capitalisation des élections communales, la planification opérationnelle des élections législatives ainsi que les informations et échanges.

Les travaux de groupe des ateliers ont ainsi permis d’explorer plusieurs questions dont entre autres :

  • le cadre d’assistance technique des partenaires de la CENI,
  • les leçons des dernières élections locales,
  • la recherche des modalités de mises en œuvre des résultats de l’audit complet du fichier électoral,
  • la présentation des activités opérationnelles relatives au projet de chronogramme des élections législatives
  • Enfin, un plaidoyer sur les archives et la mémoire institutionnelle de la CENI.

J’ai surtout noté le grand intérêt de tous pour cet exercice : leaders politiques, acteurs de la société civile, administrateurs à tous les niveaux, commissaires et assistants techniques ; chacun y a mis du sien pour définir et expliquer les concepts ; pour dresser un inventaire de ce qui a manqué et identifier les contraintes.

Ainsi, pour les dernières communales, nos différentes évaluations ont été amendés et complétés ; le cadre d’assistance technique des partenaires a été revisité et actualisé ; les activités opérationnelles du chronogramme des élections législatives ont été déclinées avec le timing de chacune des opérations.

Le plaidoyer sur les archives et la mémoire institutionnelle a reçu à notre grande satisfaction un bon écho et une importante résonnance ;

Enfin, des propositions pertinentes ont été ébauchées sur les modalités de mise en œuvre des recommandations fortes de court terme du rapport d’audit complet du fichier électoral.

Chers participants,

Vous l’aurez compris, la CENI a cru prendre ce type d’option, pour favoriser le partage, renforcer la confiance et la transparence avec les parties prenantes.

Elle vous remercie pour les différents apports et se réserve le droit de leur donner toute suite nécessaire s’il y a lieu.

A présent le plus dur va commencer :

  • Il nous faudra construire sans délai l’articulation indispensable entre les nombreuses idées accouchées ici ;
  • soumettre les documents de planification aux pouvoirs publics en vue de lever les financements requis pour les opérations électorales immédiates;
  • Identifier les domaines possibles d’intervention des partenaires techniques et financiers et élaborer à leur intention des termes de référence dont la pertinence s’impose pour obtenir leur accompagnement ;
  • Poursuivre le dialogue et la concertation avec toutes les parties prenantes et les autres acteurs de la vie nationale afin de consolider chaque jour un peu plus l’esprit de consensus autour des prochaines élections ;
  • Il nous faudra également communiquer largement sur les objectifs à court et moyen termes du processus électoral.

Madame le Gouverneur de la région de Kindia,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Maire,

 Chers participants,

Nonobstant ces perspectives, nous sommes en droit d’affirmer comme le poète que les fruits ont tenu la promesse des fleurs.

Nous voulons donc associer à cette réussite, les autorités de Kindia à tous les niveaux, les élus, les cadres ainsi que les laborieuses populations.

Que tous veuillent trouver ici, l’expression de notre gratitude. Il n’y a aucun doute là-dessus, ce sera avec le même plaisir que nous reviendrons ici pour d’autres rencontres.

Kindia n’a pas dérogé à la sa réputation de cité hospitalière et généreuse. Nous tenions à le réaffirmer. Nos sincères reconnaissances à tous ceux qui nous ont accompagnés.

C’est sur ces mots que je déclare clos, les travaux de la retraite de la CENI à Kindia.

Je vous remercie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *