Contestation des résultats : Une délégation de l’Ufdg à la CENI

Le 1er mars, à son siège à Kameroun, commune de Dixinn, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a reçu une délégation de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée). Cette délégation était conduite par le député Kalémodou Yansané, candidat tête de liste à Matoto. Il était accompagné des députés Aliou Condé et Cellou Baldé ainsi que des têtes de liste Sorya Bangoura de Matam, Abdoulaye Bah de Kindia, Souleymane Taran Diallo de Ratoma.

Après le huis clos, le chef de la délégation de l’Ufdg, l’honorable Kalémodou Yansané, a rappelé que les élections ont été émaillées de beaucoup d’irrégularités, notamment des bulletins pré-cochés, des procurations fantaisistes, des erreurs de saisie, des falsifications de dossiers. « Nous ne voulons pas demander la reprise du vote sur tout le territoire national, mais là où les résultats sont trop criants et probants dans les neuf circonscriptions, nous avons demandé à ce que la vérification soit faite. Nous avons donc demandé à la CENI de nous recevoir aujourd’hui et nous avons la liste des PV des bureaux de vote qui sont soit écartés, soit falsifiés. Nous avons donc promis de déposer la liste de ces PV à la CENI, quitte à celle-ci de demander à ses démembrements de fournir d’ici mardi au plus tard la liste des PV officiels sortis des bureaux de vote. Pour Matoto, sur 959 bureaux de vote, 92 PV qui ont été écartés. Ce qui a causé un préjudice de 7 600 voix à l’UFDG. Ce qui nous a fait perdre trois quartiers et un conseiller. On ne demande pas de faveur. Nous voulons simplement que les PV que nous avons sous la main, que la Ceni sorte les PV officiels pour les comparer. Si nous avons raison qu’on nous rétablisse dans nos droits. Le but n’est pas de modifier les résultats, mais l’exercice c’est d’aboutir à la vérité des urnes. C’est pour la paix que cette démarche va se faire. L’objectif n’est pas de maintenir le statu quo. Si c’est cela, ce n’est pas la peine de perdre du temps. Mais l’objectif, encore une fois, c’est de sortir les vrais résultats pour comparer. On ne demande aucune faveur. On veut simplement que la vérité des urnes soit dite » a-t-il affirmé.

Le directeur des opérations de la CENI, Etienne Soropogui, a situé la rencontre dans son contexte. L’objectif est d’échanger avec l’UFDG sur les anomalies signalées par ce parti lors du scrutin du 4 février, de confronter les résultats des bureaux de vote (BV) écartés ou modifiés selon l’UFDG avec les PV  issus des CACV actuellement se trouvant avec les démembrements. « Après les échanges, nous avons demandé à l’UFDG de nous fournir la liste des BV concernés et la CENI à son tour avec les démembrements va rechercher ces mêmes BV en vue de faire une confrontation des résultats. Pour cela, rendez-vous est pris avec l’UFDG mardi 6 mars ». M. Soropogui n’a pas manqué de préciser que c’est un exercice totalement inédit. Car, selon lui, tous les débats liés à ces élections sont terminés dès lors que la CENI a publié les résultats définitifs. Mais, d’après lui, pour la paix et la stabilité de notre pays aucun exercice n’est de trop. « Cette démarche n’a aucun fondement juridique, c’est vrai. Puis que toute la classe politique y adhère et que c’est pour la paix en Guinée, la CENI fera le rapport après toutes ces consultations. Ledit rapport sera soumis à l’ensemble des acteurs qui œuvre pour la paix dans notre pays et ensemble ils prendront une décision. En tout état de cause rien ne vaut la paix » a conclu Etienne Soropogui.

Le président de la CENI, Me Salif Kébé, s’est réjoui de l’atmosphère qui a caractérisé la rencontre.  « Il y a eu des problèmes au niveau de certains partis après la proclamation des résultats définitifs. Ils ont souhaité que cela soit l’objet d’une discussion avec la CENI. Ce que nous avons accepté étant des partenaires depuis fort longtemps ». Même si la CENI considère que ces élections sont derrière elle, cela ne l’empêche pas de discuter toujours avec ses partenaires que sont les partis politiques qui ont des réclamations, des griefs.

Souana Doré

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *